Culturisme, force athlétique, haltérophilie, crossfit…comprendre les différentes disciplines en musculation

La musculation est un formidable outil pour renforcer son corps, ses muscles, ses os, ses tendons etc. bref elle nous aide à nous construire un capital santé pour l’avenir :)

Mais saviez-vous qu’il existe plusieurs disciplines sportives où vous pouvez concourir ? Pour celles qui ont besoin de plus de challenge, qui ont l’esprit de compétition et/ou qui veulent devenir une vraie athlète, vous avez le choix.

Chacune des disciplines que je vais vous présenter ont des organisations/fédérations dédiées, un déroulement de compétition différent mais également une façon de s’entraîner et s’y préparer spécifique.

1 – Le culturisme (ou bodybuilding en anglais)

Vous êtes jugées sur des critères principalement esthétiques. Vous devez être plus ou moins musclée et sèche (selon la catégorie).


 

Catégorie Bikini

Catégorie assez récente, de plus en plus populaire car celle qui demande le moins d’hypertrophie musculaire et reste la plus féminine pour le grand public.

Catégorie Bikini


 

Catégorie Figure / Bodyfitness

Figure Bodyfitness


 

Catégorie Fitness

Les critères physiques sont similaires à ceux de la catégorie Figure. La différence pour les Fitness c’est de réaliser une routine de quelques minutes sur une musique de son choix. Très sympa à voir, c’est du spectacle. L’objectif est de démontrer ses qualités athlétiques (si vous savez faire des pompes à une main c’est le moment de le montrer ^^).

fitness


 

Catégorie Womens Physique

Catégorie récente qui est venue remplacer la catégorie Bodybuilding qui n’a pas survécu.

Womens Physique


 

Déroulement de la compétition

Vous passez sur scène en tenue règlementaire (maillot + chaussures pour les Bikini, Figure et Fitness) et avez des poses imposées (cf règlement de la fédération). Vous passez généralement une première fois (pré-jugging) puis une seconde fois pour le show final. Tout se joue en quelques minutes seulement :)


 

Les fédérations

La fédération la plus connue est l’IFBB. C’est une fédération internationale, vous avez donc la possibilité d’être sélectionnée en France pour concourir dans les compétitions les plus prestigieuses comme l’Arnold Classic et Olympia.

Il existe également d’autres fédérations où vous trouverez d’autres catégories et d’autres règlements (comme des passages en tenue de sport ou robe de soirée par exemple) comme Musclemania, Naturel Fitness Show ou WBFF.

Vous pouvez également participer à l’un des Grands Prix qui sont organisés chaque année, avec parfois une sélection à la clé (comme Eric Favre, Gym and Co ou encore le Top de Colmar).


 

Quel type d’entraînement ?

L’accent sera mis sur l’hypertrophie (je vous donne les paramètres optimaux pour l’hypertrophie dans mon Guide) en hors saison, avec l’intégration de mini cycles de force. Jusqu’à 3 mois avant la compétition vous entrez en période de sèche.

Il sera primordial de travailler l’intégralité des groupes musculaires, de façon équilibrée. Vous ferez entre 3 séances de full body jusqu’à 5 à 6 séances (séances dédiées à chaque groupe musculaire) par semaine. Vous ferez rarement des séries à moins de 6 répétitions.


 

Compétition de culturisme/bodybuilding en vidéo :


2 – La force athlétique (ou powerlifting en anglais)

Dans cette discipline, l’objectif est de performer et d’avoir le plus de force possible sur les 3 exercices principaux : squat, développé couché et soulevé de terre.

powerlifting-force-athletique-femme


 

Les catégories

Les catégories sont d’abord regroupées par tranche d’âge :
Cadet, Subjunior, Junior, Sénior/Open, Master 1 à 4.

Puis par catégorie de poids :
– 43 kg (Juniors et moins seulement), – 47 kg, – 52 kg, – 57 kg, – 63 kg, – 72 kg, – 84 kg et + 84 kg.

Par exemple, aujourd’hui je serais dans la catégorie Sénior – 63 kg.


 

Les fédérations

La fédération internationale est l’IPF (International Powerlifting Federation), représentée en France par la FFForce (Fédération Française de Force). Vous pouvez également jeter un oeil du côté de la WPC (World Powerlifting Congress).

Note : il existe d’autres fédérations ayant leurs propres compétitions, règles etc. mais je ne les connais pas encore toutes. N’hésitez pas à me les partager si vous les connaissez afin que j’enrichisse cette liste.


 

Compétitions et minimas

Il y a les compétitions de FA (Force athlétique, sans équipement) et de PL (Powerlifting, avec équipement) où les 3 exercices doivent être exécutés au cours d’une même compétition. L’ordre est toujours le même : squat puis développé couché puis soulevé de terre. Le classement final est fait en fonction de la somme des charges soulevées aux trois exercices.

Il y a également les compétitions de DC (Développé couché, sans équipement) et de BP (Bench Press, avec équipement) où seul le développé couché est réalisé.

minimas-senior-force-athletique


Par exemple, pour avoir le niveau régional en FA pour une femme en catégorie Sénior – 63 kg je devrais réaliser au moins 185 kg sur les 3 mouvements au total.

Max au squat + Max au développé couché + Max au soulevé de terre = Total en kg

Cliquez ici pour voir tous les minimas.


 

Quel type d’entraînement ?

En période de force, vous irez rarement au dessus de 5 répétitions et pratiquerez très régulièrement les 3 exercices principaux ainsi que leurs variantes. Pour continuer à progresser, vous aurez certainement à intégrer de temps en temps des périodes dédiées à l’hypertrophie (comme j’en parle dans cet article sur les facteurs de force, la taille des muscles compte).


 

Compétition de force athlétique/powerlifting en vidéo :


3 – L’haltérophilie (ou olympic weightlifting en anglais)

Tout comme la force athlétique, l’objectif est de performer sur 2 mouvements en particulier : l’arraché (snatch en anglais) et l’épaulé-jeté (clean and jerk en anglais).

Arraché / Snatch :

arraché haltérophilie femme snatch


 


Épaulé jeté / Clean & Jerk :

clean and jerk épaulé jeté femme haltérophilie



 

Les catégories

Les catégories sont d’abord regroupées par tranche d’âge :
Les Juniors (découpés en 4 sous catégories), les Séniors et les Masters (découpés en 8 sous catégories pour les femmes).

Puis par catégorie de poids :
Pour les séniors – 48 kg, – 53 kg, – 58 kg, – 63 kg, – 69 kg, – 75 kg et + 75 kg.


 

Les fédérations

La fédération internationale est l’IWF (International Weightlifting Federation), représentée en France par la FFHM (Fédération Française d’Haltérophilie – Musculation).

Note : il existe d’autres fédérations ayant leurs propres compétitions, règles etc. mais je ne les connais pas encore toutes. N’hésitez pas à me les partager si vous les connaissez afin que j’enrichisse cette liste.


 

Minimas

Tout comme la force athlétique, votre résultat final sera la somme des charges réussies sur les 2 mouvements.

minimas-senior-halterophilie


Ici par exemple, pour avoir le niveau Régional en – 63 kg, je devrais réaliser un max de 65 kg au total (Arraché + Épaulé jeté).

Cliquez ici puis ouvrez le document « Règlement sportif d’haltérophilie… » pour voir tous les minimas.

Pour plus d’informations sur les compétitions et règlementations, rendez-vous sur ici.


 

Compétition d’haltérophilie en vidéo :



 

Quel type d’entraînement ?

L’accent sera mis sur la technique, vous travaillerez donc très régulièrement les 2 mouvements + toutes leurs variantes.

4 – Le CrossFit

Discipline la plus récente, l’objectif est tout simplement d’être WonderWoman. D’où le slogan officiel : « Fittest on earth ». Vous devez tout travailler : force, cardio, vitesse, explosivité, endurance, coordination, souplesse…

crossfit femme



 

Les CrossFit Games

L’organisation officielle internationale est CrossFit®, qui est celle qui organise les CrossFitGames. Pour la France il faudra vous adresser directement à une Box (salle dédiée à la pratique du CrossFit) près de chez vous.


 

Quel type d’entraînement ?

L’entraînement conjugue 3 disciplines : l’haltérophilie/force athlétique + gymnastique + cardio. Vous réalisez chaque jour ce qu’on appelle un WOD (Workout Of the Day). Vous ne savez jamais en avance ce que vous allez travailler. En débutant vous serez à environ 3 séances par semaine. Vous travaillerez également les mouvements de force athlétique et d’haltérophilie.


 

Compétition de CrossFit en vidéo :


Quelle discipline choisir ?

Quelle que soit la discipline, sachez que vous n’êtes bien évidemment pas obligée d’aller jusqu’à préparer ou participer à une compétition ! Il s’agit d’un choix personnel en fonction de vos objectifs. Nous n’avons pas toutes besoin de ce type de challenge pour se lancer, progresser et se dépasser. Rien ne vous empêche non plus de passer d’une discipline à l’autre.

Dans le cas où vous souhaitez aller jusqu’à la compétition, je vous invite à vous inscrire dans une salle adaptée et/ou de trouver un coach compétent qui vous aidera à atteindre votre objectif, de façon optimale mais surtout en toute sécurité.

Pour vous aider à choisir, j’ai conçu ce tableau comparatif en fonction de vos préférences personnelles :



 

Vous ne trouverez pas forcément LA discipline qui correspond à 100 % à votre profil. L’idée c’est de réfléchir à ce qui est le plus important pour vous à l’heure actuelle voire carrément de tester pour vous faire une idée :)


 

Qui suis-je ?

Gwen

Hello ! Moi c'est Gwen, j'ai 32 ans, je vis à Lyon et suis entrepreneuse web passionnée de musculation (la vraie, avec des poids et tout) et de nutrition depuis 9 ans. Mon objectif : convaincre un maximum de femmes à pratiquer la musculation et à trouver l'équilibre entre santé, plaisir et performance. Plus d'infos pour les curieux...

2 thoughts on “Culturisme, force athlétique, haltérophilie, crossfit…comprendre les différentes disciplines en musculation

  1. bonjour Gwen! encore un super article!
    Depuis quelques temps, les bikini fitness me font rêver ..plus le temps passe et plus je me dis : pourquoi pas arreter de rêver et le faire?! Mais faut-il forcément s’entrainer avec un coach? Je m’entraine seule (enfin avec tes programmes!) et j’ai de supers résultats. Je me dis pourquoi pas tenter l’aventure. Mais toutes ces femmes sont tellment belles que cela semble inaccessibles pour une personne lambda (et maman).
    voila je voulais juste donner mon état d’esprit!
    Bonne journée à toutes!

    1. Bonjour Audrey,

      Pour l’entraînement, tu n’as pas forcément besoin d’un coach, par contre pour l’alimentation oui c’est important.

      Oui je comprends que ça puisse te faire rêver. Je ne pense pas que ce soit inaccessible, le fait d’être très sèche le jour J + le tan + la pose joue beaucoup. Par contre il faut aussi prendre en compte le fait que c’est très difficile physiquement et psychologiquement…préparer une compétition de Body c’est au moins 3 mois de sacrifices. Il faut donc être très motivée, mais si tu l’est je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas te lancer…

      Gwen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *